Créations

Les chorégraphes de la compagnie répondent avec plaisir et envie aux sollicitations de lieux culturels pour mettre en œuvre des créations chorégraphiques avec comme interprètes des danseurs amateurs ou semi-professionnels.

« Ce qui différencie principalement le danseur amateur du danseur professionnel est souvent sa capacité à conscientiser et accepter là où il en est. La richesse de son vocabulaire et le chemin de son mouvement peuvent-être tout aussi sensibles que ceux d’un danseur professionnel, et porteurs d’un sens pour le spectateur. Il suffit pour cela de mettre en lumière sa danse et lui donner confiance en ses qualités kinesthésiques et émotionnelles. »

 

 

Arthur Perole
Wendy Cornu

Découverte danse et musique
Chorégraphier Composer Danser Éclairer

La danse, au croisement du temps et de l’espace, dialogue de manière intrinsèque avec la musique et la lumière.


Durant 8 jours, KLAP et le gmem-CNCM créent les conditions d’une rencontre rare entre différents métiers dont l’excellence s’exprime à travers l’acte de création.
2 projets d’écriture scénique sont développés simultanément.

Le Carrefour artistique BOUGE propose une plongée en laboratoire en guise d’accélérateur de formation. Il met en jeu un ensemble important de jeunes artistes et techniciens en devenir, accompagnés autour d’un acte collectif de création : 2 chorégraphes, 24 à 30 danseurs, 4 musiciens assemblés en 2 cellules de composition musicale, 12 lycéens en BTS Métiers techniques du spectacle.

Les jeunes chorégraphes travaillent, opportunité plus que rare, avec un groupe important. Les danseurs en rencontrent d’autres dans un environnement générationnel qui leur ressemble et les engage. Pour chacun, l’exercice est double : l’élaboration d’une pièce de nombre qui interroge simultanément la relation à la musique.

4 musiciens électroacousticiens et/ou improvisateurs, explorent dans un temps concentré les influences bilatérales du geste et du son.

Des lycéens en BTS Métiers techniques du spectacle rencontrent des conditions exceptionnelles de découverte d’un théâtre en ordre de marche, dans un contexte humain de mise en jeu collective.

Le lundi 21 mars 2016, deux pièces d’une douzaine de minutes, résultant de 8 jours de travail intensif, sont créées en présence du public.

Distribution :

Les chorégraphes Wendy Cornu et Arthur Perole
Les compositeurs et musiciens Yohan Brimicombe, du Conservatoire National à Rayonnement Régional Nice, Jean-David Merhi, de HEAR / Académie Supérieure de Musique de Strasbourg Lucien Gaudion & Francois Wong, du Conservatoire à Rayonnement Régional de Marseille
Avec les danseurs de Coline, formation professionnelle du danseur interprète / Istres, des Conservatoires Nationaux Supérieurs de Musique et de Danse de Paris et de Lyon, et du Pôle Supérieur Danse en Provence Méditerranée, EPSEdanse / Montpellier.
Et 6 étudiants du Lycée professionnel Blaise Pascal à Marseille.

http://www.kelemenis.fr/fr/les-festivals/231/de-danse-a-marseille/248/bouge

Depuis ELLIPSES (création 2013-14), les deux chorégraphes ont l’envie de proposer une re-création de cette pièce à un groupe de danseurs amateurs. En les invitant à traverser les mêmes points de départ chorégraphiques que ceux de la pièce originale, les danseurs amateurs s’engagent dans la création d’une nouvelle forme de cette pièce.

La pièce ELLIPSES questionne la relation de l’individu au groupe, le rapport à soi, la sensibilité de chacun, l’organisation commune… Tous ces axes de travail nous relient sensiblement à la vie quotidienne, permettant à chacun de puiser dans sa propre expérience de vie. C’est sur tous ces appuis concrets que les deux chorégraphes proposent d’investir et de traverser les contraintes chorégraphiques de ce projet.

Afin de maintenir la possibilité que chacun puisse traverser à sa manière les balises chorégraphiques, le vocabulaire dansé de cette pièce vient d’une écriture personnelle ou de compositions instantanées de groupe dirigées. Cet aspect du travail de la compagnie ouvre plus facilement une porte d’accès au corps vivant et dansant. Il est alors en mesure d’investir sa danse et trouver le moyen de la mettre au service de l’écriture chorégraphique sans la contrainte d’une mémorisation trop importante.

Notre proposition pour cette cession du festival 2015 fut la suivante :
Former un groupe et proposer de passer de 2 à 6 jours ensemble ( le temps d’un, deux ou trois week-end en amont du festival) à raison de 6h / jour, afin de réaliser une re-création de la pièce ELLIPSES spécialement pour l’occasion du festival.

Cette création a été  jouée sur plateau en première partie de la programmation de la pièce ELLIPSES.

Wendy Cornu est invitée en mai 2012 à participer au festival avec la programmation du solo 3Times,…
Elle est également invitée à participer à une performance / rencontre.

En amont du festival, l’équipe lui propose de créer une pièce chorégraphique pour l’atelier de création, groupe de danseurs amateurs accompagnés tout au long de l’année par Nadine Husson.

15 danseurs amateurs s’engagent durant un week-end (16h) à traverser les pistes chorégraphiques proposées par la chorégraphe. Alliant écriture personnelle, composition instantanée et relation au groupe et à l’espace, Wendy Cornu créée en collaboration avec les danseurs  » My funny valentine » tiré du morceau de l’excellentissime Chet Baker.

Deux représentations publiques ont eu lieu sur le toit de la base sous-marine à Saint-Nazaire, à l’heure du coucher du soleil.